un après-midi au musée

J’aime bien aller avec ma famille au musée d’histoire naturelle à Fribourg. Tout d’abord, il n’est pas très loin de chez nous, ensuite ce musée est très bien conçu et très beau.

J’avais en mémoire le musée d’histoire naturelle de Lausanne, car j’y suis souvent allé étant enfant. Je trouvais celui-cu un peu vieillot et je pensais qu’il en était de même pour tous les musées d’histoire naturelle.

J’ai été agréablement surprise la première fois que j’y suis allée avec mes filles. Samedi, nous avons profité de deux expositions permanentes pour y faire un saut.

Le loup de retour parmi nous.

affiche de l’exposition

Cette partie de l’exposition permet à l’enfant (et à l’adulte) d’apprendre beaucoup de choses sur le loup tout en s’amusant. L’expo est interactive: on y touche des poils, on joue, on peut hurler comme un loup… et bien d’autres choses qui ont enthousiasmé les membres de la famille.

La partie sur le loup s’intègre à l’exposition habituelle, dans laquelle on y voit notamment la seule baleine conservée en chair et en os…

 

image tirée d’un article de l’hebdo

Il y a aussi des salles avec des animaux vivants… un aquarium, des rongeurs…

Tous les animaux sont installées ou mis en scène sans trop de chichi.

La deuxième exposition que nous avons visité, revient chaque année à la même époque…

Poussins – une histoire d’oeuf

Poussins – une histoire d’oeuf

Le visiteur a accès à une zone de lecture dans laquelle il trouvera des livre en français et en allemand.

Puis, les enfants vont pouvoir prendre place dans un oeuf géant.

Ensuite, nous pouvons regarder à l’intérieur d’un oeuf par des petits hublots. 

Puis, ensuite il y a deux endroits pour observer des poules, un coq et des poussins vivants.

Il y a une table où les enfants peuvent faire des coloriages.

Il y a aussi deux incubateurs, où l’on voit des poussins sortir des oeufs tous les jours.

L’exposition est agrémentée de grands panneaux avec des dessins de Emma Wicht

dans l’oeuf

 

 

une petite faim

 

un coloriage

Et pour finir cet article, « cerise sur le gâteau » : le musée est gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*